Écrit personnel

Le larynx et le bas ventre

Spread the love

Le larynx, organe essentiel dans l’art du chant est décrit par Roland Mancini avec beaucoup de justesse :

« le larynx, qui, de tous les facteurs concourant à la phonation, est celui qui donne au chant toute sa personnalité, est défini comme un organe sexuel, sa détermination première, sa croissance et ses anomalies étant étroitement fonction du système génital. On comprend donc à quel point le chant reflète le plus profond de l’être, c’est pourquoi il est appelé à séduire, au sens le plus large du terme, qu’il s’agisse de musique vocale sacrée ou profane, traditionnelle ou écrite. » Roland Mancini.

Pour simplement rebondir sur les remarques de ce musicologue spécialisé dans l’art du chant, il semble fondamental de reconnaître l’étroite connexion entre le chakra de la gorge et celui du bas ventre dit chakra de la sexualité et de la créativité, centre essentiel dans la technique vocale. D’ailleurs lors de mes coaching, je précise que nous chantons avec le pouvoir du premier et deuxième chakra, l’un pour l’ancrage et l’autre pour puiser la puissance nécessaire alliée au souffle afin de donner au chant toute sa dimension.

Je ne suis pas partisante d’explications longues et académiques sur la physiologie de l’émission vocale, je préfère m’ouvrir au monde sensitif au ressenti du corps et à sa demande implicite et explicite, car chanter c’est s’écouter au sens large du terme, écouter ce qui résonne ce qui vibre, ce qui est plus sourd, les peurs, les douleurs, c’est tout simplement s’accorder le droit d’être pleinement soi en transcendant nos limitations mentales, émotionnelles et corporelles grâce au souffle et au son.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.